Les basiques de la boîte à outils du coach

Analyse transactionnelle, PNL ou approche systémique, le coach utilise différents outils pour aider son client à atteindre les objectifs qu’il s’est fixés. Afin d’être un bon coach, mais surtout pour obtenir des résultats satisfaisants, la maîtrise et la connaissance de ces outils sont indispensables. Pour ne pas vous tromper lors du choix d’un prestataire, découvrez l’essentiel à savoir sur ces techniques.

L’analyse transactionnelle et la gestalt

Parmi l’outil du coach le plus utilisé, l’analyse transactionnelle figure certainement en haut de la liste. Aussi appelée AT, elle permet de découvrir les jeux psychologiques pouvant se présenter au sein de l’entreprise. Les coachés seront donc plus à même d’adapter la communication à son interlocuteur selon son état du moi : parent, adulte ou enfant. Cet outil peut également s’intéresser aux situations contraignantes subies par le coaché depuis son enfance afin d’améliorer son relationnel. L’analyse transactionnelle ne permet pas seulement de comprendre les scénarios et les positions de vie des employés, mais également de favoriser la reconnaissance et la structuration du temps.

Approche élaborée par le psychanalyste Fritz Perls, son épouse Laura Perls et Paul Goodman, la gestalt est destinée à favoriser la responsabilité, l’autonomie, mais surtout la réhabilitation de l’émotion au travail. Contrairement à l’AT, elle ne se concentre pas sur les difficultés rencontrées dans le passé, mais les problématiques rencontrées à l’instant T. En réalité, la gestalt cherche à faire émerger des solutions à travers l’expression des émotions sans pour autant négliger les autres aspects de la personnalité du client (sensoriel, affectif, social, intellectuel…).

La pratique narrative et le PNL

Figurant parmi les outils les plus récents, la pratique narrative consiste à aider le coaché à changer en visualisant des situations positives. Souvent, les clients ont l’impression d’être piégés dans une sorte de fatalité et ruminent cette situation dominante. Afin d’y remédier, le coach aide son client à revisiter les situations positives durant lesquelles il est valorisé et félicité. Au bout du programme, c’est cette situation positive qui restera et la situation dominante se dissipera de son esprit.

Généralement employée pour aider un coaché à résoudre ses problèmes, le PNL ou programme neurolinguistique se base sur le développement des registres sensoriels. Utilisant des techniques de psychothérapie, cette programmation vise à reproduire des attitudes positives auprès de l’individu.

L’approche systématique pour comprendre le contexte de l’entreprise

Les entreprises et les familles possèdent toutes leur propre histoire basée sur les mythes fondateurs, les jeux d’alliance et de pouvoir. L’approche systémique s’intéresse ainsi à ces interactions et au contexte relationnel régissant la vie du coaché. Cette méthode aura donc pour but d’appréhender l’ensemble du système mis en place ainsi qu’aux règles le régissant afin d’agir dessus efficacement. Dans certains cas, cette approche implique l’association d’un coaching individuel et d’un coaching de groupe pour favoriser la transformation individuelle.

Choisir un coach : avant tout une question de feeling…
Où et comment trouver le coach qui vous correspond ?